Galerie Béatrice Saint Laurent

Hier c’était l’effervescence au 23 rue Charlot, dans le 3ème arrondissement. Le show room en travaux depuis des semaines, ouvre enfin! et ce n’est pas un énième magasin de vêtement, mais bien une galerie d’art. La nouvelle venue s’appelle Galerie Béatrice Saint Laurent. Dans un décor très “Zaha Hadid”, l’architecte Noé Duchaufour-Lawrance crée un écrin se réclamant du White Cube, avec une sculpture spirale de Corian Blanc. La structure devient le premier objet disposé dans la galerie. Le décloisonnement des époques et des genres est l’objectif du regroupement de luminaires de Sarfatti, Aulenti, des pièces de Sottsass et Arad etc.., avec des articles de mode, de bijoux contemporains et vintage mais aussi des pièces de la série Evolution du jeune designer espagnol Nacho Carbonnell, nominé designer du futur en 2009 à Design/Basel.

Il s’agit de réunir et de mettre en dialogue des objets rares, souligne Béatrice Saint-Laurent, des objets qui offrent en tant que tels une expérience de l’ordre de l’intime, du lien, et pourquoi pas du sentiment. C’est ce même phénomène que l’on observe aujourd’hui autour du design et de l’édition limitée et c’est ce à quoi la galerie entend répondre : éditer et présenter des objets qui nous parlent davantage et qui s’adressent à nous en tant qu’individus singuliers.”

Affaire à suivre, notamment sur la fonction réelle du lieu en tant que “galerie d’art”….

Les artistes présentés à la Galerie BSL : Ron Arad, Gae Aulenti, Djim Berger, Pol Bury, Nacho Carbonell, Taher Chemirik, Attilio Codognato/Jasper Johns, Joe Colombo, Benoît Duvignacq, Martin Grant, Lito Karakostanoglu, Shiro Kuramata, Angelo Lelli, Vico Magistretti, Ingo Maurer, Willy Rizzo, Gino Sarfatti, Ettore Sottsass, Matteo Thun/Andrea Lera, Line Vautrin